lundi 30 janvier 2012

A la TV, hier soir, petites leçons d'économie et de mensonges du chef de l'Etat : Après avoir empilé les dettes publiques, Nicolas Sarkozy s'attaque à l'empilement des logements !.



Vous électrices et, vous électeurs, vous vous étonnez encore que le quinquennat de Nicolas Sarkozy a fait exploser les dettes publiques de la France, de plus de 600 milliards d'euros ?.

Hier soir, petites leçons d'économie et de tromperies du chef de l'Etat :

" à partir d'un déficit public de +3%du PIB, vous commencez à rembourser la dette publique !."
[ demandez-donc aux 3 millions de ménage surendettés, si ils commencent à rembourser en ajoutant +3% de dettes supplémentaires, chaque année ! ].

" Le relèvement de la TVA " sociale" de +1,6 % qui passera à 21,2%, les allemands n'ont rien ressenti quand la TVA à augmenter de +3% !".
[ La semaine dernière, Michel-Edouard Leclerc, l'ami du président, il affirmait sur une grande radio, que l'inflation était inévitable ainsi qu'une augmentation des prix de première consommation pourrait être de l'ordre de 6% ! ].

Un exemple du courage de Nicolas Sarkozy :

" Nous ne pouvons nous payer le luxe d'avoir autant de fonctionnaires"
[ mais avoir beaucoup plus de parlementaires à payer que tous nos voisins, là pas touche !].

Un journaliste lui parle de l'erreur du Bouclier fiscal, la réponse de Nicolas Sarkozy : " Bouclier des heures supplémentaires défiscalisées !" ( problème d'audition ou de compréhension, vous pouvez répéter la question...? )
[ ce qui a contribué à creuser le déficit des comptes sociaux, la loi TEPA, une très grave erreur politique ! ].

...Après avoir empilé les dettes publiques, Nicolas Sarkozy s'attaque à l'empilement des logements !.
[ Bouygues, Eiffage..., la famille vous remercie...!.]
Passons sur les nombreuses inepties chiffrées et, non contestées par l'équipe de journalistes présents sur le plateau TV de l'Elysée. Exception faite sur l' ignorance du temps travaillé en Allemagne. Il est inférieur à la France, d'environ 150 h par an !. Renseignez-vous non de d... !

Remettre sur le tapis les 35 H qui existent depuis 1998, pourquoi ne pas les avoir abolies totalement depuis plus de 10 ans de pouvoir, ministériel et présidentiel ?.

Pendant plus d'une heure, entendre le président Sarkozy s'en référer à l'Allemagne, l'Allemagne et encore l'Allemagne, ouf, on a pas eu droit au Saint Empire, cela voudrait dire qu'il n'a plus d'idées pour sortir la France du chaos financier où il l'a entraînée. A moins qu'il ne s'en moque de l'indépendance nationale de la France, les Français apprécieront.

Ne pas se déclarer candidat et, engager des réformes qui prendront effet après l'échéance du 6 mai 2012, c'est malhonnête à l'égard de celui qui sera le prochain  Président de la République Française. 
Le 6 mai 2012 et, en juin 2012,  il faudra décider de votre avenir et, virer tous ces incapables !

Palais Bourbon - Assemblée nationale

Les députés qui voteront ces réformes qui engagent l'avenir de la France et des français, il faudra les sanctionner aux prochaines élections législatives, en juin prochain..

Arrêtons-là le massacre de cette politique économique et sociale qui a acculé la France à la faillite, en multipliant le nombre de pauvres dans le pays.

Petit peuple de la France d'en bas, acceptez de vous serrez la ceinture, de baisser vos salaires et vos indemnités chômage, je vous en supplie. Il faut que j'aide mon petit personnel de l'Elysée et, celui de mes ministères ....

" Salaires : "des augmentations faramineuses" dans les ministères" Sud Ouest, journal du 29 janvier 2012.

«...L'on sait désormais que l'Élysée fonctionne avec un budget de 115 millions d'euros. Et le personnel d'une ville de 40 000 habitants.»...
« ...La présidentielle est proche. « J'ai quand même appris depuis la mise sous presse de mon livre que les plus gros salaires au cabinet de la Défense avaient encore augmenté de 24 % en 2011, et ceux du ministère des Affaires européennes, de 55 % (2). La logique continue… »

Le livre de René Dosière paraît jeudi 2 février. « L'Argent de l'État. Un député mène l'enquête », éd. du Seuil, 285 p., 19,50 €.

Bonne lecture et allez travailler plus pour gagner moins, la France, votre pays, elle est en faillite !

http://zen49.blogspot.com/
Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

dimanche 29 janvier 2012

Nicolas Sarkozy mobilise 8 chaînes de TV pour se rappeler que : Gouverner c'est prévoir !...


L'histoire retiendra que cet adage n'a pas été respecté, ni sur la forme, ni sur le fond. Le quinquennat Sarkozy-Fillon laissera des traces indélibiles dans la société française pour avoir monté les gens, les uns contre les autres. Ce sera le premier quinquennat qui aura créé plus de 40 taxes nouvelles, qui aura été à l'origine de la baisse du pouvoir d'achat et, qui aura fait exploser la pauvreté dans le pays. Ce sera aussi le premier quinquennat qui aura écorné l'image de la France, en dehors de nos frontières.
On voudrait nous faire croire que la France a encore une politique financière indépendante, la réponse est non, elle est sous le contrôle de la BCE et des agences de notation. Le président Sarkozy et les gouvernements Fillon nous mentent régulièrement, lorsqu'ils parlent de leur politique économique et sociale. Ils sont «pieds et poings liés» aux directives européennes et, ils sont soumis à la toute puissance de la Commission européenne.
Pour ne citer qu'un seul exemple criant parmi beaucoup d'autres, la politique de la Santé conduite par la ministre Roselyne Bachelot. Elle a réussi le tour de force d'abaisser considérablement notre capacité à se soigner et à abaisser le classement de la France !.
Parodie de « L'autorité de Platon »
L'autorité économique de L'Allemagne de Merkel
Lorsque les 17 pays de la zone euro s'habituent à laisser faire les allemands ; lorsque les allemands ne tiennent plus compte de leurs paroles ; lorsque les élus tremblent devant leurs citoyens ; lorsque finalement des ministres, des parlementaires et des responsables de grands groupes méprisent les lois, parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux, l'autorité de rien ni de personne, alors, c'est en toute justesse, le début de la tyrannie. Oui ! Le citoyen n'a que du mépris pour ceux de ses représentants qui s'abaissent à la suivre au lieu de la guider ». Parodie de Platon
Original : « L'autorité de Platon »
« Lorsque les parents s’habituent à laisser faire leurs enfants ; lorsque les enfants ne tiennent plus compte de leurs paroles ; lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves ; lorsque finalement les jeunes méprisent les lois, parce qu’ils ne reconnaissent plus, au-dessus d’eux, l’autorité de rien ni de personne, alors, c’est en toute justesse, le début de la tyrannie. Oui ! La jeunesse n’a que du mépris pour ceux de ses maîtres qui s’abaissent à la suivre au lieu de la guider. » Source : La République
« les pays confrontes à des crises économiques ou à des conflits augmentent les taux de mortalité dans ces catégories sociales [les plus faibles, environ 20 millions de français] ». C'est l'OMS qui le dit.

Pour payer et assurer le train de vie de l'Etat, au début du quinquennat Sarkozy-Fillon, la cellule financière de Bercy empruntait chaque année, sur les marchés financiers internationaux à partir du dernier trimestre. Maintenant, l'Etat emprunte depuis le début de l'année 2012, pour couvrir des échéances de la dette française qui ne cesse de croître !.

http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

vendredi 27 janvier 2012

L'autorité de Platon et, imaginez-vous une seconde, les réactions des partis politiques, si cette lettre écrite par Georges Marchais, elle était reprise et rédigée par Marine Le Pen ?....

 En République Française, au pays des droits de l'homme, on censure de plus en plus !

Stéphane Guillon : "Mon affiche a été censurée dans le métro sans explication. Je suis triste pour tous les gens qui travaillent avec moi sur ce spectacle. Il s’agissait de 300 affiches sur quinze jours, une campagne qui s’annonçait magnifique. Nous n’avons aucune explication. Des affiches ont été posées puis arrachées. Il s’agit de l’affiche du spectacle, présente sur mon site".
http://www.planet.fr/a-la-une-stephane-guillon-se-plaint-de-censure-apres-le-retrait-d-affiche-dans-metro-parisien.160231.1912.html

Ajouter le vendredi 27 janvier 2012 à 12 H 35 - Monsieur le président de la RATP a essayé de justifier sa censure sur Europe 1 !!!.

L'autorité de Platon
« Lorsque les parents s’habituent à laisser faire leurs enfants ; lorsque les enfants ne tiennent plus compte de leurs paroles ; lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves ; lorsque finalement les jeunes méprisent les lois, parce qu’ils ne reconnaissent plus, au-dessus d’eux, l’autorité de rien ni de personne, alors, c’est en toute justesse, le début de la tyrannie. Oui ! La jeunesse n’a que du mépris pour ceux de ses maîtres qui s’abaissent à la suivre au lieu de la guider. » Source : La République

Imaginez une seconde, les réactions des partis politiques, des associations SOS racisme, MRAP, LICRA,...si aujourd'hui, cette lettre écrite par Georges Marchais, elle était reprise et publiée par Marine Le Pen ?....

Et, depuis plus de trente ans, la situation des immigrés et le racisme n'ont fait que détériorer le climat social en France. Dans le traitement de l'immigration clandestine ou de complaisance, l'hypocrisie des femmes et des hommes politiques de droite comme de gauche dépassent l'entendement. Si la cote d'alerte était atteinte en 1981, selon feu Georges Marchais, elle a certainement explosé au cours de ces trente années qui ont suivi !.

Mesdames, messieurs les politiques, ouvrez les yeux et, regardez bien ce qui se passent autour de vous, dans la rue, dans les écoles, dans les services publics, etc.... Vous en êtes, en grande partie responsables, de la croissance des incivilités, des insultes et du mépris à l'égard de l'autre ; de plus en plus de très jeunes enfants ne respectent plus personnes !. Le malaise est partout, aucun secteur n'est épargné, il faut rétablir d'urgence l'autorité familiale, l'autorité  à l'école, l'autorité de l'Etat.  

Georges Marchais était-il un raciste fasciste d’extrême droite ?

« Lettre de Georges Marchais, alors secrétaire général du PC, reproduite dans « L’Humanité » du 6 janvier 1981.
Elle est adressée au recteur de la mosquée de Paris, qui venait de s’indigner contre la destruction au bulldozer (le 24 décembre 1980, veille de Noël !) d’un foyer de 300 travailleurs maliens par le maire communiste de Vitry, Paul Mercieca »
Extraits : Je vous le déclare nettement : oui, la vérité des faits
me conduit à approuver, sans réserve, la riposte de mon ami Paul
Mercieca. Plus généralement, j’approuve son refus de laisser s?accroître dans sa commune le nombre, déjà élevé, de travailleurs immigrés.
En raison de la la présence en France de près de quatre millions
et demi de travailleurs immigrés et de membres de leur familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd?hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables.
La cote d?alerte est atteinte. C’est pourquoi nous disons : il
faut arrêter l?immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage.



Je précise bien : il faut stopper l'immigration officielle et clandestine.
Il faut résoudre l’important problème posé dans la vie locale
française par l’immigration.

Se trouvent entassés dans ce qu’il faut bien appeler des ghettos,
des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes.



Cela crée des tensions, et parfois des heurts entre immigrés des
divers pays. Cela rend difficiles leurs relations avec les Français.
Quand la concentration devient très important, la crise du
logement s’aggrave.
Les HLM font cruellement défaut et de nombreuses familles
françaises ne peuvent y accéder.
Les charges d’aide sociale nécessaires pour les familles immigrés
plongées dans la misère deviennent insupportables pour les budgets des communes.


30 ans plus tard, le PCF est devenu un parti bobo, qui est passé, en 30 ans, de 21 % à 1,94 % aux dernières présidentielles. Rien d’étonnant, il a perdu la classe ouvrière, et, à force de courir après le PS (Robert Hue) ou après l’extrême gauche (Marie-George Buffet), il a perdu toute crédibilité au sein du monde du travail. Il ne lui reste plus qu’à essayer de gagner un prolétariat de rechange, les clandestins, et de suivre la surenchère gauchiste !
Dédié aux communistes fidèles aux PCF qui, trente ans après, sont passés, sans état d’âme, d’une ligne républicaine à une ligne communautariste… et qui insulteraient, aujourd’hui, Georges Marchais, s’il tenait ces propos !"
Jeanne Bourdillon

http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

jeudi 26 janvier 2012

" François Hollande prend 60 engagements pour la France ", premières réflexions...

François Hollande prend 60 engagements pour la France

http://www.boursorama.com/actualites/francois-hollande-prend-60-engagements-pour-la-france-46ee17ffb523e21e1b95710ac7c8c9a2

Sur le papier, les dépenses sont estimées à 20 milliards pour une " annulation de 29 milliards d'euros de niches fiscales "

Le Prix Nobel d'économie, Maurice Allais aurait-il commencé à faire des émules dans l'entourage de François Hollande ?. Il faut aller encore plus loin, en matière d'indépendance monétaire.

"....Est aussi prévue une augmentation de 15% de la taxation des bénéfices des banques. Le projet confirme également, pour les banques, la séparation de leurs activités (investissement et emploi/opérations spéculatives)...."
_______________________

Une proposition plus en phase avec la récession qui s'est installée depuis septembre 2011.

" ...M. Hollande veut par exemple créer 150.000 emplois d'avenir pour l'insertion des jeunes dans l'emploi, quand le projet PS en prévoyait 300.000. Il entend créer 1.000 emplois au sein de l'ensemble justice, police, gendarmerie chaque année pendant 5 ans, alors que le projet PS prévoyait le recrutement de 10.000 gendarmes et policiers sur le quinquennat..."
_______________________

Cette allocation devrait être mieux redistribuée en fonction de l'âge de l'écolier et de l'élève. ...

" Il veut aussi augmenter de "25%" l'allocation de rentrée scolaire dès septembre "...
__________________________

Cette orientation nouvelle me paraît très pertinente en situation de crise monétaire. L'épargne en direction de ces petites et moyennes entreprises associée à une plus juste taxation de ces entreprises par rapport aux grands groupes, ce serait plus qu'un ballon d'oxygène pour notre économie et pour l'emploi. Seul ombre au tableau, ce sera le choix dans la gestion de ces fonds. Pour favoriser la transparence de ces financements, les régions seraient chargées d'en assurer le fonctionnement et la redistribution financière auprès des entreprises solliciteuses. Par les temps qui courent, une commission paritaire composée de représentants de la société civile et d' élus locaux permettrait d'éviter toutes suspicions !.

"..."priorité" aux PME, avec la création d'une Banque publique d'investissement ..." livret d'épargne industrie..."... " doublement du plafond du livret développement durable..."
________________________________

Ma première impression sur les 60 propositions de François Hollande est intéressante ; bien qu'aujourd'hui, je passerais sous silence certaines mesures moins emballantes ou absentes, par exemple retoucher la loi de 1905 sur la laïcité.... Autre exemple, rien sur la réduction du nombre d'élus dans les strates institutionnelles locales, départementales et régionales, ni sur le nombre excessif de parlementaires !. 

http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

mercredi 25 janvier 2012

Parfois, il faut aller chercher très loin les origines d'une querelle angevine de chefs !...L'EUROPE : UNE DICTATURE ?

Lequel de ces deux présidents d'ANGERS HABITAT ou de la SOCLOVA, se trouve-t-il le plus proche du tapis rouge ?. 

La crise d'égo dans la majorité municipale angevine trouverait-elle son essence divinatoire dans la lecture de ces deux livres de Ernst Jünger ?. « Héliopolis » qui décrit la rivalité entre le bailli et le proconsul, celle-ci se termine par un match nul. Ou bien « Eumeswil », un résumé du livre dans « Une médiation pour l'histoire » de Michel Déon qui raconte que « Le Condor et le Domo ont peut-être compris que ce serviteur empressé et silencieux n'est pas des leurs, mais qu'il restera dans le secret et, ne succombera pas à la naïve tentation de trahir ses maîtres pour aider une pitoyable société... »

« L'arnaque est à l'anarchiste, ce que le monarque est au monarchiste »

 L'EUROPE : UNE DICTATURE ?

Ernst Jünger avait raison quand il disait : « Qu'est-ce que ça veut dire la démocratie? C'est une vache sacrée. En son nom, on justifie n'importe quoi. Bien sûr que je suis pour la démocratie de Périclès, pas pour celle de Staline. Ce qui compte, en définitive, ce n'est pas cette chose caoutchouteuse qu'est le mot démocratie, mais les démocrates qui l'appliquent »

Tocqueville Magazine

LE FLASH


LUNDI 23 JANVIER 2012

L'EUROPE : UNE DICTATURE ?

" La CEE ressemble fort à une dictature à 27 têtes, ce qui est le contraire d'une démocratie. Quel que soit le jugement de valeur diversifié que l'on porte sur la démocratie en général, les eurocrates en se prétendant démocrates ne sont pas dans la vérité. Les 27 commissaires, une fois nommés, exercent leur pouvoir pratiquement sans contrôle aucun. Le parlement est, d'ailleurs, lui-même élu d'une façon extrêmement douteuse. Les votes ont lieu à mains levées ; leur sens étant laissé au « jugement » du président de séance. Les gouvernements exercent, théoriquement, une surveillance par l'intermédiaire de fonctionnaires non élus mais ce n'est qu'une gentille parodie de contrôle.

Plusieurs pays, par référendum, avaient rejeté l'idée d'une constitution européenne. Cela n'a pas gêné le moins du monde la dictature européenne. Par de vrais coups d'État, cette volonté affirmée de peuples fut contournée pour aboutir au traité de Lisbonne. L'arme financière fût parfois utilisée pour ramener à la raison les peuples récalcitrants. Dans le rêve délirant de « plus  d'Europe », le couple franco-allemand évoque une nouvelle révision des traités ; cette révision pourrait prévoir le droit pour la commission d'approuver les budgets nationaux : personne ne peut imaginer le niveau de désordre d'une telle mesure si elle voyait le jour.

LA RICHESSE DES DICTATEURS

Un des caractères habituels des pouvoirs totalitaires est la richesse des dictateurs. Dans ce domaine les commissaires et tous leurs compagnons de route se surpassent. La richesse s'étend jusqu'aux employés subalternes. La richesse des commissaires eux-mêmes est impossible à mesurer ; elle dépasse largement leurs émoluments par une foule d'avantages annexes. Un commissaire quittant ses fonctions touche son salaire pendant trois ans pour avoir le temps de se reclasser ! Le poste de député européen est un « fromage » dont les multiples saveurs se lisent dans tous les journaux. La richesse des eurocrates est un des moteurs de l'accroissement de la dictature européenne ; c'est un principe absolu que plus les unités publiques s'agrandissent, plus la richesse des acteurs s'accroît et moins il existe de contrôle !

Comme toute dictature, l'hydre à 27 têtes n'est pas seule. Une grande foule d'organismes gravitent autour d'elle ; leur recensement est impossible à faire.

Intéressons nous au sommet et à ses trois présidents : Herman Van Rompuy président de l'ensemble, un président tournant tous les six mois pour représenter les États, et Barroso, le président inoxydable de la commission. Indépendamment des problèmes plutôt réjouissants de protocole, chacun de ces personnages a ses frais et ses bureaux ; il s'occupe de marquer son territoire en se livrant à des actions diversement ruineuses. Il faut ajouter une multitude de fonctionnaires dans les pays membres. La plupart ont des ministres consacrés à l'Europe avec tout le train correspondant. Il existe à Bruxelles trois mille cabinets de lobbying ce qui avec le personnel fait une population de peut-être 15 000 personnes attachées à cette forme polie de la corruption qu'est le lobbying.

LA RUINE ET SES EXPLICATIONS

La ruine est une conséquence inévitable de cette situation délétère. Celle-ci se traduit par la panne de croissance. La dégradation ou le début de la dégradation de certaines notes des agences en est un autre signe ainsi que la fragilité des dettes souveraines. Le chômage atteint des taux inadmissibles. La Chine, pourtant pays communiste, est appelée au secours.

Au premier chef des explications, se trouve la gigantesque ponction fiscale nécessaire pour alimenter la fabuleuse machinerie. Une autre cause de ruine est le flot ininterrompu de directives et autres règlementations déversées par la CEE ; un commissaire ne saurait exister sans créer des directives ; la dictature européenne s'occupe de tous les détails de la vie d'un immense continent : cela va de la pêche au thon rouge, aux ascenseurs, et jusqu'au choix des ampoules. Par cette vision socialiste de la politique, elle met le désordre dans une foule d'industries et de consommations.

La Cour de justice aggrave l'effet du déluge : de son fait personne n'est vraiment sûr du droit et cette incertitude est meurtrière pour la richesse générale. La fraude généralisée s'ajoute : la très coûteuse Cour des comptes européenne refuse depuis plusieurs exercices de certifier les comptes de la CEE ; les dictateurs vivent sur des comptes pourris.

L’égalitarisme mène également à la ruine. Pour mettre soi-disant à niveau les nouveaux membres, de l'argent est volé aux anciens pour investir chez ces nouveaux et il y a beaucoup de fuites… A cette fausse idéologie peuvent se rattacher des idées folles comme la convergence fiscale franco-allemande ; messieurs les eurocrates il faut supprimer les impôts au lieu de chercher des convergences impossibles.

DES POLITIQUES MEURTRIERES

Enfin les politiques imposées par les États membres sont à la source de la ruine des populations. Les politiques de relance à base d'actions publiques ont montré leur nocivité. Nous connaissons la tentative inutile du sauvetage de la Grèce ; les tonnes d'argent déversées sur ce pays sans arriver à le sauver l'ont été par pure idéologie européiste ; la monnaie unique était une mauvaise idée que nous avons dénoncée en son temps ; les gouvernements ont voulu la préserver en s'imaginant à tort qu'elle était nécessaire à l'Europe.

Ne pas oublier la distribution sans contrôle de subventions dans le monde entier et ceci par des fonds spécialement créés à cet effet. Notons aussi, au titre des politiques suivies promptement par les eurocrates, toutes les mauvaises causes des idéologies ambiantes : réchauffement climatique, immigration sauvage, parité homme-femme, culture de mort avec la destruction des familles, biodiversité, etc. Chacune de ces idéologies mensongères est porteuse de ruine.

Actuellement la seule prétendue riposte imaginée à la crise est de demander plus de gouvernance européenne c'est-à-dire d'accroissement de la dictature ! Pour leur défense, les européistes prétendent que la construction européenne était nécessaire au marché commun : c'est une erreur. La libération des échanges, chemin nécessaire à l'accroissement de la richesse générale, pouvait se faire sans la création de la formidable et ruineuse bureaucratie européenne.

L'euro va-t-il éclater et l'Europe aussi ? L'avenir nous le dira."

Michel de Poncins

http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

lundi 23 janvier 2012

L'élection présidentielle servira-t-elle à remettre de l'ordre et de la cohérence chez les élus !...Il faut les revoir à la baisse : les revenus, les indemnités, le nombre de parlementaires et d'élus des collectivités locales..!. Le Pays traverse-t-il une crise financière pire que 1929, OUI ou NON ?.

Hier, Au Bourget, François Hollande aurait-t-il pris une nouvelle dimension ?. Il semblerait que OUI pour beaucoup !. Même Alain Duhamel, RTL l'a reconnu !. Il y a toujours une exception pour confirmer la "règle d'or ou d'airain", vous avez deviné, c'est l'UMP, par les voix des "élites" : Apparu , Bertrand, Copé et les perroquets habituels du briefing journalier élyséen...
Palais Bourbon
Palais du Luxembourg

De la très bonne information sur le site ! :


Un parlementaire pour 70 000 habitants

Au seul échelon parlementaire (Assemblée nationale et Sénat confondus), le ratio français est d'un élu pour 70 000 habitants.
La France entretient près de deux fois plus de parlementaires que l'Allemagne et environ sept fois plus que les Etats-Unis..........
[...] Pour consulter toutes les catégories d'élus avec les tableaux, cliquez sur ce lien :
http://www.observatoirededefensedescontribuables.com/Les%20revenus%20de%20nos%20%E9lus.htm

" Au Sénat, la situation est très similaire, Le Bundesrat allemand compte 69 élus. Les Etats-Unis se contentent de deux sénateurs par État, soit seulement 100 sénateurs, mais très influents. Au Brésil, il y a trois sénateurs par État, soit 81 au total. En France, deux sénateurs par département seraient encore en surnombre par rapport à ces pays. Il n'empêche en 2004, il a été décidé d'augmenter le nombre de sénateurs, qui passera d ici a 2012 de 321 à 348, en contrepartie de la baisse de la durée de leur mandat, ramène progressivement de neuf à six ans."

Comparaison internationale du nombre de parlementaires par habitant....

Les collectivités locales, royaume des nababs

Maire de petite commune : un sacerdoce...

Mandats locaux: des écarts de rémunérations de 1 à 10...

Les indemnités des maires majorées jusqu'à 50 %...

L'intercommunalité : une pompe à fric pour les élus...

4 756 euros bruts mensuels pour deux modestes mandats...

17 000 Établissements publics de coopération intercommunale (EPIC) sans fiscalité propre...

Quand les élus font de la figuration lucrative ...

Cumuls de tout repos à 5 000 euros bruts/mois...

Frais de représentation illimités...

Frais non imposables...

Les menus plaisirs des élus financés par les contribuables...

Voyages d'agrément chaque année...

Luxueuses voitures de fonction...

Bureaux, téléphones, fax, ordinateurs...

Collaborateurs recrutés dans la famille...

4 000 conseillers généraux à l'utilité variable...

Travailler moins pour gagner plus...

2 000 conseillers régionaux plus ou moins mal enracinés...

Des présidents de conseils généraux et régionaux s'octroient des majorations de 45 %...

La prolifération des juteuses vice-présidences...

Logements pour les présidents de conseils généraux et régionaux...

Écrêtement à 8 230 euros, mais...

http://www.observatoirededefensedescontribuables.com/Les%20revenus%20de%20nos%20%E9lus.htm

La rigueur, c'est pour les autres

Le Comité des Régions : une gâche pour élus locaux

Postes bidon dans l'administration
...
Le Conseil économique, social et environnemental : un refuge douillet
...
Membre du Conseil constitutionnel : 13 000 euros d'indemnités par mois

Le Comité économique et social européen : discret et inutile
...
http://zen49.blogspot.com/
Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

samedi 21 janvier 2012

On ne nous dit pas tout !, 5 000 milliards d'actifs toxiques, le PIIGS, article 24 FESF, médiocrité de la campagne présidentielle, mensonges....


    Où allons-nous ?. Une rationnalité recherchée pour comprendre la situation dramatique des pays de la zone euro-mark !. Calquer sa politique sur le modèle américain, voire sur le modèle allemand, c'est une hérésie économique et sociale. Le système bancaire américain fonctionne normalement, la banque centrale n’est pas obligée de se substituer aux marchés comme dans la zone euro.
...La monétisation de la dette ? - un couple Franco-Allemand au bord de la rupture ? - La réforme des traités européens, du lobbying Sarkozyste ?. Chacun des pays, hors euro-zone, cherche à protéger ses intérêts, quoi du plus normal, quand on voit l'inefficacité des politiques européennes ?.

Le ministre français des Finances, François Barouin, n'a-t-il pas dit qu'il avait anticipé la dégradation de la note de la France ?. D'après le ministre, la perte d'un A, c'est l'équivalent d'une note passant de 21 sur 20 à 20 sur 20 !.

« La planche à billets de la BCE est en marche ! »
« BCE : la planche à billet est en marche
Le bilan de la BCE commence à inquiéter sérieusement les experts de Wall Street. La Banque centrale européenne (BCE) a indiqué hier que son bilan atteignait 2.730 milliards d'euros au 23 décembre. Il est en hausse de 239 milliards par rapport en une semaine, et de 553 milliards en trois mois. Le bilan de la BCE a notamment augmenté à cause des prêts accordés aux banques de la zone euro, qui atteignent au total 879 milliards d'euros (en hausse de 214 milliards). Cela tient à l'opération exceptionnelle de prêts à 3 ans réalisée le 21 décembre. La BCE a en effet réalisé le plus gros prêt de son histoire, attirant une demande record de 489 milliards d'euros de la part de 523 établissements.....»..
[...]
«...La progression du bilan de la BCE indique clairement que la planche à billets est en marche. Conséquence l’euro va continuer de baisser, en clair on va vers une forte dévaluation et l’inflation, elle, va s’envoler. Une manière de prendre dans la poche de tous les consommateurs ce qu’on ne peut prendre ailleurs pour assainir les finances. Un mécanisme parfaitement connu en France à l’époque du franc...»


Les politiques seraient-ils unis dans le mensonge des dettes souveraines et, encore plus inquiétant pour les nombreuses années qui vont suivent ?
Les Français sont champions en nombre d'élus et, en 2012, ils seront les champions des empilements de dettes pourries dans la zone euro. Vous savez combien DEXIA à déjà coûté à la France, 100, 200, 300 milliards d'euros ?.
"on ne peut pas agir contre les décisions du FESF" Article 24
A force de nous mentir et de nous prendre pour des imbéciles, avec les stress-tests qui étaient « l’école des fans » à la télé, les gens ne vous croient plus et forcément vous pouvez descendre très bas."
« 11 octobre 11/10/2011 - Le FESF (prochain MES: Mécanisme européen de stabilité) c'est la dictature des banquiers - "60% de la dette grecque ne sera pas remboursée - Les Slovaques ont compris, ils refusent de se faire tondre et ont voté contre le FESF
Quand on regarde les statuts du FESF, ça devient merveilleux. Il a la possibilité d'agir juridiquement contre un pays qui ne payerait pas, il a le droit de demander n'importe quelle somme à un pays, qui doit s'exécuter dans les 7 jours. En revanche ils se sont votés l'impunité, c'est à dire qu'il y a l'article 24 qui dit "on ne peut pas agir contre les décisions du FESF" même si elles sont ahurissantes et non fondées, vous n'avez aucun recours en justice contre le FESF...ce n'est pas la dictature économique, c'est la dictature des banquiers, et personne ne le dit
Allez donc faire un tour sur le blog d'un personnage compétent en matière d'économie et des finances : http://gbessay.unblog.fr/
« La médiocrité de la campagne électorale atteint des sommets surtout en matière économique »
«...Il ne s’agit pas de gérer les intérêts de la France mais la scène médiatique. Chaque jour de faire du buzz, il s’agit d’annoncer une nouvelle mesure ou inversement de dénoncer celle de l’adversaire. Nous sommes dans le court terme, l’immédiateté même, le superficiel, l’événementiel fugace, la posture davantage que la position de fond. Ceci vaut pour tous les candidats. Tous ou presque font des promesses insensées qu’ils ne pourront tenir....»
« Emprunts obligataires : une baisse des taux en trompe l’oeil »
«...Tout le monde s’est réjoui de la relative baisse des taux lors du lancement des emprunts récents des différents pays européens ; Au point qu’on a pu annoncer que la dégradation de Etats par les agences étaient intégrés depuis longtemps par les marchés, voire même que la crise était en bonne voie de résolution. En réalité, l’écart entre ces taux et ceux du marché secondaires, où on s’échangent les titres déjà achetés, est très important cela du fait des pressions exercées sur les banques nationales auxquelles les Etats imposent de souscrire aux obligations...»
« 11 octobre 11/10/2011 - Le FESF (prochain MES: Mécanisme européen de stabilité) c'est la dictature des banquiers - "60% de la dette grecque ne sera pas remboursée - Les Slovaques ont compris, ils refusent de se faire tondre et ont voté contre le FESF
Quand on regarde les statuts du FESF, ça devient merveilleux. Il a la possibilité d'agir juridiquement contre un pays qui ne payerait pas, il a le droit de demander n'importe quelle somme à un pays, qui doit s'exécuter dans les 7 jours. En revanche ils se sont votés l'impunité, c'est à dire qu'il y a l'article 24 qui dit "on ne peut pas agir contre les décisions du FESF" même si elles sont ahurissantes et non fondées, vous n'avez aucun recour en justice contre le FESF...ce n'est pas la dictature économique, c'est la dictature des banquiers, et personne ne le dit -...»
04 octobre 04/10/2011 - Il n'y a aucun espoir - "Arretez d'attendre que le politiques vous fassent un miracle, ça n'existe pas en matière d'économie ! - Les politiques ne font rien"
Portugal, Italie, Irlande, Grèce et Espagne ( PIIGS), ces cinq pays de la zone euro sont considérés par les agences de notation, comme des économies faibles [ La France n'en est pas très loin !]
Que les politiques de la zone euro-mark se raccrochent au modèle Allemand, ça pourrait se comprendre, mais, que nos syndicats français leurs embrayent le pas, à qui faudrait-il faire confiance ?
«...Nous pourrions ajouter que le plein-emploi à l’allemande est aussi une pure fiction statistique. Le travail à temps partiel et les emplois précaires — avec des rémunérations quasi fictives complétées par de maigres allocations — ont explosé. Mais tous ceux qui touchent un salaire (même inférieur à notre RSA) ne sont pas comptabilisés comme chômeurs, et les femmes au foyer non plus...»
« Il y aurait 5 000 milliards d'actifs toxiques dans les banques européennes » !
http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

vendredi 20 janvier 2012

Espionnite place Beauvau - Tirer sa révérence à Angers !




Un Rébus angevin qui n'a pas été confirmé par la Place Beauvau, ni par la Place Michel Debré, mais, mais,mais.... Qui sera, qui sera, qui sera le....? Multi sunt vocati, pauci vero electi !
" Beaucoup sont appelés, mais peu sont élus !"


http://zen49.blogspot.com/
Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

jeudi 19 janvier 2012

Jean-Luc Mélenchon voudrait-il endosser le costume de Josh Randall « au nom de sa loi » !. Peut-on lui faire confiance ?. Est-il bien crédible, ce carriériste politique qui....

 Capture d'écran

Jean-Luc Mélenchon voudrait-il endosser le costume de Josh Randall « au nom de sa loi » !. Peut-on lui faire confiance ?. Est-il bien crédible, ce carriériste politique, qui a changé de vestes et d'opinions, plusieurs fois, en 33 ans ?. Est-ce une bonne méthode que d'invectiver ses anciens camarades des partis de gauche qui, faut-il lui rappeler, ils lui ont permis d'améliorer son ordinaire, quelle ingratitude, ce gouailleur !.

Jean-Luc Mélenchon ne serait-il qu'un petit tailleur de costumes, qui, durant 33 ans de sa vie, a toujours vagabondé dans la presse, les papiers de gauche et la politique ?. Cet ex-soutien de Laurent Fabius fut longtemps sénateur PS et, il occupa une fonction de ministre, sous Jospin. Ce carriériste politique a été copieusement entretenu par les impôts des contribuables français !.Comme Benoît Hamon, il avait, soit-disant, « Un monde d'avance », à Reims, en 2008 !. « C'est bin vrai ça !» diront certains. Ce charretier du langage, ce gouailleur politicien avait voté NON en 2005, en dénonçant vigoureusement la Constitution européenne !.

Mais, mais, changement de régime, en 2009, dans le Sud-Ouest de la France, il redevient amateur de livre d'amour de la soupe européenne, tout en confirmant qu'il était un grand défenseur de la République !. De nouveau, européen « convaincu », il quitte la région parisienne pour aller grapiller 8 % de voix dans le Sud-Ouest de la France et, ainsi obtenir le seul siège du Front de gauche aux dernières élections européennes.

Depuis qu'il a endossé sa nouvelle veste de leader du Front de gauche, cet arriviste au PC et à la gauche de la gauche se sent pousser des « zèles » [ Coluche aurait pu dire : à force de toujours virer à gauche de sa gauche, on revient forcément à droite de sa droite !]. Ce candidat à la présidence de la République Française contredirait-il aussi Galilée, le traiterait-il de semi-dément et de chauve-souris ?.

Pour mémoire :

[ ...Loin d’être un monstre, la chauve-souris est avant tout une exception dans le monde des mammifères puisqu’elle est la seule à savoir voler.
De plus, la chauve-souris est un élément indispensable au bon équilibre des écosystèmes. Sauver les chauves-souris de l’extinction, c’est sauver les écosystèmes dans leur globalité et pas seulement quelques espèces....] Sources Wilkipédia
P.S.
La girouette politique, surnommée « méluche », devrait savoir, que c'est bien l'euro-mark qui affame les peuples de la zone euro. Monsieur le député européen, monsieur l'ex-sénateur, monsieur Jean-Luc Mélenchon, ne seriez-vous qu'un imposteur de plus, à 30 000 euros par mois ?. C'est très difficile de cracher dans la soupe « européenne », quand on participe, soi-même, aux décisions prises par Bruxelles et Strasbourg !. Ne seriez-vous qu'un égocentriste européen, qui soutient la politique de Bruxelles ?. Votre responsabilité personnelle est engagée. A moins que votre politique de l'autruche, ça vous empêche de voir des cohortes de salariés précaires se diriger vers la soupe populaire.



Jean de La Fontaine
[...]
« La Chauve-souris et les deux belettes
Pardonnez-moi, dit la pauvrette,
Ce n'est pas ma profession.
Moi Souris ! Des méchants vous ont dit ces nouvelles.
Grâce à l'Auteur de l'Univers,
Je suis Oiseau ; voyez mes ailes :
Vive la gent qui fend les airs! "
Sa raison plut, et sembla bonne.
Elle fait si bien qu'on lui donne
Liberté de se retirer.

Plusieurs se sont trouvés qui, d'écharpe changeants
Aux dangers, ainsi qu'elle, ont souvent fait la figue.
Le Sage dit, selon les gens :
"Vive le Roi, vive la Ligue. " »

http://zen49.blogspot.com/
Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

dimanche 15 janvier 2012

Hommage à Michel Debré né le 15 janvier 1912 à Paris, c'était l'époque de grands hommes politiques. Maintenant, le fric passe avant l'intérêt général, hélàs !...


Photo wilkipédia, Michel Debré

Hommage à Michel Debré né le 15 janvier 1912 à Paris
«...Il quitte définitivement le gouvernement de la France en 1973 et cesse volontairement d'appartenir au Parlement en juin 1988. Au cours des quinze années, de 1973 à 1988, il entreprend de nombreuses campagnes notamment contre l'inflation et pour le retour à un système monétaire international, contre la supranationalité européenne, et pour le redressement industriel de la France dans un temps qu'il est le premier à appeler de guerre économique. Son analyse de la situation démographique le met au premier rang dans la lutte pour une politique familiale.

Élu, le 24 mars 1988, à l'Académie française, au fauteuil du duc Louis de Broglie (1er fauteuil) et reçu sous la coupole le 19 janvier 1989 par le Professeur Jean Bernard.
Mort le 2 août 1996. »

La Crise ne touche pas le monde politique !. Le Fouquet's serait-il devenu une Brasserie populaire ?. Les frais de déplacements présidentiels ont été multipliés par trois !
Encore un déconnecté des réalités économiques et financières !. Selon un proche de Sarkosi, le Fouquet's serait devenu une « Brasserie populaire »
Une famille de trois enfants et leur deux parents payés au smic, elle pourrait engloutir leurs deux salaires du mois, en une seule journée dans cette « brasserie populaire » du Fouquet's...» !.
http://zen49.blogspot.com/2012/01/la-crise-ne-touche-pas-le-monde.html


http://zen49.blogspot.com/
Courriel privé : fevrieralain@hotmail.fr

samedi 14 janvier 2012

Dettes souveraines et taux d'intérêts flambent !, François Bayrou à la trappe, Jules Renard "pas argenté !", Justice et chers élus vus par un investigateur, Le pire est à venir pour la zone euro...



Inquiétudes dissimulées par le Gouvernement Français mais qui sont bien réelles aujourd'hui.

Hier soir sur France 2, un vendredi 13 et à 100 jours du premier tour de la Présidentielle, il fallait entendre François Baroin, ministre français des Finances, exprimer sa demi-surprise et, son insolente assurance : « Ce n'est pas une bonne nouvelle" mais ce n'est "pas une catastrophe" ». Pourtant le 5 décembre 2011, Standard & Poor's souhaitait déjà baisser la note de la France de deux crans !.
Comment peut-on encore croire le premier ministre Fillon et la ministre du Budget, Valérie Pécresse, quand ils affirmaient, hier soir, à la sortie d'une énième réunion de crise : "Ce ne sont pas les agences de notation qui dictent la politique de la France" ?.
Les conséquences sur la vie des français seront multiples et sur la solvabilité des Etats de la zone euro, elles vont peser lourdement dans les semaines à venir.

Le jour où les agences financières de notations Fitch et Moody's vont rejoindre la position de Standard & Poor's, les Etats de la zone euro, en surendettement permanent et croissant, ils ne pourront éviter un krach financier et une débâcle sociale.

Peut-être avez-vous entendu l'argument «choc» de François Baroin, qui n'hésite pas une seconde, à comparer la perte des trois AAA des Etats-Unis avec celle de la France !. Il oublie que les U.S.A. disposent de la planche à billets, que ces 330 millions d'habitants sont gouvernés par la Maison Blanche et, par beaucoup moins de parlementaires qu'en France, avec seulement 65 millions d'habitants, que la population parle la même langue, que le patriotisme américain est une évidence...

Il est possible que cette fois encore, François Bayrou passe à la trappe !. Ce n'est pas le ralliement de ces soldeurs de vestes qui sont passés de l'UDF à l'UMP, puis débauchés par Sarkozy pour revenir dans giron Modem, le dernier en date Doust-Blaz !, qui va favoriser la clarté de son engagement !. Déçu une fois pas deux, François..., même tes amis angevins qui t'avaient trahi pour rejoindre l'UMP Ch.Béchu, ils ont le doigt sur le starter pour courir avec le modem !. Je n'ai pas encore vu qu' entretenir la culture du loser soit un bon moyen pour obtenir une bonne récolte !.

En cette période cahotante, l'autodérision de " JULES RENARD, ce Maupassant de poche !" serait la bienvenue


Histoire de réveiller quelque conscience politique, oui, oui,  tout n'est pas encore perdu !. 
J.RENARD : " Si, au lieu de gagner beaucoup d'argent pour vivre, nous tâchions de vivre avec peu d'argent"

Comment peut-on encore croire le premier ministre Fillon et la ministre du Budget, Valérie Pécresse, quand ils affirmaient, hier soir, à la sortie d'une énième réunion de crise : "Ce ne sont pas les agences de notation qui dictent la politique de la France" ?.
Les conséquences sur la vie des français seront multiples et sur la solvabilité des Etats de la zone euro, elles vont peser lourdement dans les semaines à venir.

J.RENARD : " Dis quelques fois la vérité, afin qu'on te croie quand tu mentiras "

Hier soir sur France 2, un vendredi 13 et à 100 jours du premier tour de la Présidentielle, il fallait entendre François Baroin, ministre français des Finances, exprimer sa demi-surprise et, son insolente assurance : « Ce n'est pas une bonne nouvelle" mais ce n'est "pas une catastrophe" ». Pourtant le 5 décembre 2011, Standard & Poor's souhaitait déjà baisser la note de la France de deux crans !.

J.RENARD : " Il y a, sur ma table, des pensées dans un verre de champagne. Ce doit être un symbole. Il faut faire la noce de temps en temps pour s'épurer l'intelligence."

Comment peuvent-ils parler ou écrirent au nom des autres, nos politiques seraient-ils des ascètes ?. Ecoutez-les dire : " les français pensent ceci ou cela, les français n'aiment pas ceci ou cela..".
Les Français veulent être gouvernés par des femmes et des hommes politiques compétents, honnêtes et, qui ne soient pas au-dessus des lois votées par eux, du moins par les parlementaires présents à l'Assemblée Nationale ou au Palais du Luxembourg. 

J. RENARD : " Que fait l'oiseau dans la tempête ?. Il ne se cramponne pas à la branche ; il suit la tempête "

Pour les partisans de l'euro-mark qui s'accroche à la monnaie unique. Après la tempête, il faut faire un inventaire des dégâts. Il arrive qu'après des successions de tempêtes, les territoires deviennent impropres à toute restauration de quelque nature que ce soit !.

J. RENARD : " Le mot juste ! Le mot juste ! Quelle économie de papier le jour où une loi obligera les écivains [et les politiques] à ne se servir que du mot juste !."
Pour ces personnalités politiques qui réagissent aux accidents de la vie au quart de tour

 «...Vincent Quivy a enquêté, du petit tribunal de province au redouté pôle financier de Paris, des voleurs de soupe aux amis du pouvoir et, décrit, exemples à l’appui, le fonctionnement et les enjeux de la Justice sous Sarkozy....»

Une découverte tardive de ce journaliste "investigateur", Vincent Quivy, j'apprécie les citoyens engagés qui maîtrise la dialectique tout en respectant les individus. A quelques exceptions près, il manque de journalistes engagés pour secouer le cocotier dans le milieu politico-médiatique et financier.

Je reprendrais une citation de Jules Renard pour qualifier ma première approche de vos publications : " Quand un homme a prouvé qu'il a du talent, il lui reste à prouver qu'il sait s'en servir ". A mon humble avis, ce journaliste est sur la bonne voie !.

« Des responsables locaux au président de la République, des ministres aux parlementaires, il constitue un monde à part, une sorte de bastion imprenable et opaque qu’il est mal vu, en France, d’éclairer trop vivement. Derrière les indemnités affichées, se cachent nombre d’avantages et de « compléments » que les représentants de la République, en toute discrétion, n’hésitent pas à maintenir malgré les annonces de réforme.»

http://republiquedespitres.blog.lemonde.fr/chut/
Puis ça devient une catastrophe pour 85 % des citoyens !

Le 11 janvier 2012 :

Le pire à venir pour la zone euro, selon des économistes

LONDRES (Reuters) - Le pire de la crise de la dette est à venir mais la zone euro survivra à 2012, montre une enquête menée par Reuters auprès d'économistes, qui estiment par ailleurs que la France va probablement perdre sa note de crédit "triple A". Seuls neuf économistes sur 64 interrogés jugent que le plus dur est passé pour la zone euro, mais seuls 10 d'entre eux s'attendent à ce que l'union monétaire s'effondre cette année. Une grande majorité des sondés prévoient que la France perdra sa note maximale "AAA" dans les trois prochains mois, et anticipent également un nouvel abaissement des notations de la Belgique, de l'Italie et de l'Espagne. Ainsi, 18 économistes sur 59 jugent l'abaissement de la note française au premier trimestre "hautement probable" et 33 l'estiment "probable"....etc

http://zen49.blogspot.com/
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr