mercredi 29 juillet 2015

"... Les industries françaises et italiennes sont écrasées comme l’armée française en juin 40,..."


Ce qu'en disait Jacques Delors :

«..Autant dire que l’Euro n’a pas été créé pour servir les Etats européens, mais bien l’unification forcée de l’Union européenne. Et maintenant que l’Euro connaît ses premières difficultés, il faudrait selon Jacques Delors, sacrifier les Etats et le peu d’autonomie qui leur reste pour sauver l’Euro. Si la monnaie a plus d’importance que l’Etat, autant adorer le veau d’or !... »

"... Les industries françaises et italiennes sont
 écrasées comme l’armée française en juin 40,.."


L’Allemagne en 10 ans a dégagé un surplus commercial de plus de 1000 milliards d’euros sur ses partenaires de la zone euro. Les industries françaises et italiennes sont écrasées comme l’armée française en juin 40, contraintes de capituler puisqu’elles ne peuvent plus dévaluer leur monnaie pour éviter la déroute. Les Allemands ont une seule faiblesse : la démographie. A court terme c’est un atout puisque les jeunes ne se pressent pas à leur pôle emploi et que les femmes travaillent moins que chez nous. Mais en dépit de l’excellence de l’apprentissage, des secteurs manquent déjà cruellement de main d’œuvre. La solution existe ! Elle parle espagnol, italien, grec, portugais, demain français. Elle accourt déjà dans les instituts Goethe pour apprendre la langue de ce grand admirateur de la France et de Napoléon. A l’époque les Allemands nous appelaient la grande nation ! Ils nous appellent toujours ainsi, mais l’admiration craintive a tourné à la dérision.
Eric ZEMMOUR
via Twitter


Délinquants de partout, la France vous accueille.
Vous serez bichonnés dans les prisons françaises.
Vous aurez même la chance d'éviter cet écueil !.
Dame Justice Taubira, elle vous mettra à l'aise.
Ce n'est qu'une fiction, comme celle d'Europe 1,
Cause période de vacances, plus de numéro 1 !.
Diffusée le week-end, remplace Médiapolis.
Paradis des voyous, plus de peine de mort ;
Boutons dehors ses partisans prêchent vos amis,
Une fiction aujourd'hui, demain aura-t-elle tort ?.
Alain Février, mercredi 29 juillet 201, 13 h 30
Château du Roi René, ANGERS
Facebook : Alain Février
Twitter : @fiatlux

Moi, simple citoyen, je cherche le bien-fondé
D'un tel encombrement des instances judiciaires !.
Venez à mon secours, hommes de loi, avocats,

mardi 28 juillet 2015

Moi, simple citoyen, je cherche le bien-fondé D'un tel encombrement des instances judiciaires !.

Capture d'écran d'émission politique sur France 3
Saint Yves, petit saint de Plouguerneau-29
« La cour d'appel de Versailles a confirmé mardi la suspension du congrès du Front national qui était censé supprimer le statut de président d'honneur de Jean-Marie Le Pen. Celui-ci remporte donc une troisième victoire judiciaire face au parti qu'il a cofondé.

Dans son arrêt, la cour "confirme en toutes ses dispositions" la décision rendue le 8 juillet par les juges des référés du tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine), qui avaient suspendu cette consultation des adhérents, organisée par voie postale, "jusqu’à organisation d’une assemblée générale extraordinaire conforme aux statuts actuellement applicables" ». Source @LCP Assemblée Nationale
28 juillet 2015 à 14h36 , mis à jour le 28 juillet 2015 à 15h48




Surprenante justice, «bananière» pour certains,
Nanterre est à l'honneur, sauve le négationnisme.
Justice du « mur des cons » décision partisane
Outrepassant ses droits ou en étant contraint
Par décision suprême contre le populisme,
Elle confirme l'innommable, elle infirme la vanne
Odieuses chambres à gaz « un détail de l'histoire ».
La presse de caniveaux, les médias ressasse-tout,
Regorgent d'éloquence en propos admirables
Pour Jean-Marie Le Pen, ses étonnantes victoires.
L'immixtion d'un parti pour un statut fourre-tout
Par des juges choisis, certainement formidables,
Moi, simple citoyen, je cherche le bien-fondé
D'un tel encombrement des instances judiciaires !.
Venez à mon secours, hommes de loi, avocats,
Expliquez-moi, enfin, moi qui suis étranger
Á toutes ces virevoltes, l'intérêt judiciaire !.


Alain Février, mardi 28 juillet 2015, 16 h 05.

Assemblée Nationale
Aux jeunes générations qui manquent d'assurance
Devant tant d'insouciance de nos gouvernements,

lundi 27 juillet 2015

EN FRANCE, des dizaines de millions [1 Milliard dans le monde ]ont suivi ce Tour 2015. La coupe est pleine...!.


Tous les ans en juillet, 3 semaines de beau spectacle,
L'engouement populaire pour notre Tour de France
Il dérange forcément les milieux médiatiques.
De voir autant de gens braver tous les obstacles
Pour applaudir leurs fans sur leur route de vacances.
Le mépris habituel de journalistes critiques
Qui dénoncent sans preuves, un dopage éventuel.
Toujours le même refrain pour tous ces protégés,
Calomnier, suspecter et cracher leur venin,
Peu importe les dégâts, c'est tellement naturel
Pour tous ces habitués d'absence de probité !.
L'école du journalisme forme-t-elle des devins ?.

Alain Février, lundi 27 juillet 2015.
 N.A.QUINTANA - C.FROOM - A.VALVERDE
[Quintana maillot blanc]   [FROOM maillots jaune et à pois]
C Froom : son 2ème Tour de France
Photos captées sur écran France Télévision A2
C.FROOM reçoit le maillot à pois
ROMAIN BARDET maillot à pois par procuration
 Vue sur Les Champs-Élyséés
Ne soyons pas chauvin, Froom est un grand champion,
Et Nairo Quintana, un excellent dauphin.
Contador, Nibali, ont manqué d'ambitions,
Equipes SKY/MOBISTAR, les meilleures, c'est certain.


" Dans aucune circonstance de ma vie , je ne plierai,
Mon langage et mes actions au gré des partis,
Ni pour obtenir leurs faveurs, ni pour sauver ma tête."
Louis-Marie de La Révellière-Lépeaux-ANGERS

Si tous ces journalistes, ces médias fantaisistes
Prenaient autant de soin envers les politiques,
Notre démocratie gagnerait du galon.
Le problème est bien là en milieu socialiste.
Ils doivent se résigner à taire leurs critiques
Sur des gens hauts placés et sur la corruption.
Face à cette omerta, le peuple ne comprend pas
Ces tergiversations dans leurs informations.
Jeter le discrédit sur tous les journalistes
Serait une imposture que je ne cautionne pas.
Suspicion légitime de toute une nation
Qui refuse de voir toutes ces compromissions.

Alain Février, lundi 27 juillet 2015

Depuis l’entrée de l’€uro, en 2002, dans le porte-monnaie des eurozoniens, la France et d’autres Etats de l’Eurogroupe ont vu leurs industries s’expatrier vers les 12 pays de l’Est, imposés par l’Allemagne, en 2004. Demander à la Pologne de lâcher son zloty pour l’€uro, vous aurez vite compris !. Depuis 13 ans, Chômage et baisse du pouvoir d’achat sont en pleine croissance !. Deux solutions possibles : explosion de cette monnaie de singe ou guerre civile, le choix est limité !.
http://zen-fiatlux.blogspot.fr/2015/07/les-eurosceptiques-sont-tres.html


samedi 25 juillet 2015

"un point essentiel - la maîtrise de l'immigration - afin de respecter aussi nos engagements internationaux "


Dans aucune circonstance de ma vie , je ne plierai,
Mon langage et mes actions au gré des partis,
Ni pour obtenir leurs faveurs, ni pour sauver ma tête."
Louis-Marie de La Révellière-Lépeaux-ANGERS

Ce n'est pas une fiction, c'est une réalité,
Ministre fixe par décrêt un programme fantôme,
Dissimule la logique des réformes proposées.
Des réformes néfastes imposées à nos mômes

Article quarante neuf trois quand on est aux abois,
Cette méthode politique devient problématique.
Un discours syntaxique, souvent de mauvaise foi,
Qui montre à l'Assemblée l'absence de sémantique.

Le peuple n'a plusconfiance, les députés non plus,
Dans ce gouvernement et dans sa gouvernance.
Les problèmes s'accumulent, la voie est sans issue.
La France cède aux instances des rois de la finance.

C'est le moment d'agir ; il faut choisir son camp.
C'est la culture Française et son identité.
Aux gens qui revendiquent, à leur corps défendant,
Une double culture, qui peut les cautionner ?.

Dans un pays laïc, chacun y trouve sa place
Sans exhibitionnisme et sans prosélytisme.
Dans un respect mutuel qui touche tous les âges,
Croyant ou non-croyant et même l'altruisme.
Alain Février, samedi 25 juillet 2015


Discours prononcé par M. Edouard Balladur,
le 19 novembre 1993, devant le Congrès (extrait)
Mesdames, messieurs, permettez-moi de vous y rendre attentifs, pour la première fois dans notre histoire, le pouvoir constituant se réunit pour permettre le vote et la promulgation d'une disposition législative censurée par le Conseil constitutionnel. Cette situation est inédite. Elle mérite à coup sûr, quelque réflexion. Vous conviendrez avec moi que le lieu et la circonstance s'y prêtent. Depuis que le Conseil constitutionnel a décidé d'étendre son contrôle au respect du préambule de la Constitution, cette institution est conduite à contrôler la conformité de la loi au regard de principes généraux parfois plus philosophiques et politiques que juridiques, quelquefois contradictoires et, de surcroît, conçus parfois à des époques bien différentes de la nôtre.
Certains pensent même qu'il lui est arrivé de les créer lui-même. Plutôt que de laisser au législateur un large pouvoir d'interprétation de ces principes, le Conseil constitutionnel a préféré en définir lui-même et très précisément le contenu et indiquer au Gouvernement et aux juges administratifs ou judiciaires comment la loi votée par le Parlement doit être appliquée, allant parfois loin dans le détail. Quoi qu'il en soit, j'insiste sur ce point : de la même manière qu'il est légitime pour le pouvoir législatif de préciser à l'intention des juges administratifs ou judiciaires le sens d'une loi, il est légitime pour le pouvoir constituant, dont vous êtes les dépositaires, de dire lui-même quel est le contenu exact d'une disposition constitutionnelle. Nul n'est aussi qualifié que lui, c'est-à-dire que vous, pour le faire.
J'ai dit ici même, le 16 juillet dernier, qu'il ne me paraissait pas opportun de nous engager dans une nouvelle réforme des institutions. Le Gouvernement a d'autres priorités : le redressement intérieur et extérieur de la France, la sauvegarde de la protection sociale, la sécurité.
Mais, aujourd'hui, c'est le Conseil constitutionnel qui nous contraint à revenir devant vous, non pas pour modifier nos organes institutionnels, mais pour respecter les engagements que nous avons pris devant les Français sur un point essentiel - la maîtrise de l'immigration - afin de respecter aussi nos engagements internationaux souscrits, je le rappelle, il y a deux ans. Pour cela, force nous est de vous demander de dire vous-mêmes, en dernier ressort et dans l'exercice de votre souveraineté, quelle est la liberté d'action dont peut disposer le législateur.
Ce que nous vous demandons, c'est de décider que notre action est bien fidèle aux principes fondamentaux de la République, de décider qu'en entendant respecter à la fois les droits de l'homme et les droits de la nation elle est fidèle à l'histoire de la démocratie dans notre pays.
NB. M. Robert Badinter, président du Conseil constitutionnel, a répondu à cette mise en cause du Conseil dans un article du Monde en date du 23 novembre 1993.

 http://zen49.blogspot.

jeudi 23 juillet 2015

« On peut être populaire au sens noble du terme ».." Leur vie a basculé, leur destin, la misère "


Pays des droits de l'homme, pays de l'injustice,
Les Français méprisés dans leur propre région,
C'est l'Europe qui dirige et la France s'exécute.
Les vérités dérangent la police, la justice.
L'ambition du pouvoir n'est qu'une soumission
Aux trusts du CAC 40, à présent ils exultent.
L'impôt, la TVA, les nombreux prélèvements,
La solidarité, les contribuables paieront !.
Délocalise l'emploi, les contrôles sur le WEB,
La parole est filtrée et tous vos arguments,
Islam, juifs ou arabes, de la prohibition,
Vous êtes tous fliqués par agence du Maghreb !.
Modérateurs publics, ils coûteraient trop chers.
Alors l'Etat Français, patriote ingénieux,
Il délègue ses pouvoirs sur toute la blogosphère
De censurer Pierre, Paul, pour propos fallacieux.

Associations, médias, entretiennent ce climat,
A l'affût de chaque mot, d'une parole dérangeante,
S'exhibent sans vergogne et montrent qu'ils sont là.
Ils ont menti au peuple, position affligeante
Qui ne les tracasse guère, ils se sentent supérieurs,
N'ont pas pour leur bon sens, qualité oubliée,
Mais par leur privilège de susciter des peurs,
Se poser en victimes de critiques acérées.

Une France harcelée par des sondages truqués,
Des Français chahutés par la gent médiatique,
Journalistes, politiques, égo démesurés,
Des manipulateurs de l'opinion publique
Qui veulent, tous, conserver leur petit pré carré.
Leur cheval de bataille, c'est la monnaie unique.
Un poison pour le peuple, un mensonge éhonté,
Sur le pouvoir d'achat, le peuple est très critique.

Chaque jour que dieu fait, une taxe apparaît.
Une entreprise se meurt, c'est la casse sociale
Un chômage qui s'accroît, une véritable plaie,
Un drame familial pour des familles entières.
C'est ce manque d'argent, vision de l'entourage.
Leur vie a basculé, leur destin, la misère
Et le resto du cœur, si l'on en croît l'adage.

publié par zen-fiatlux février à 10:03
Le Mercredi 5 novembre 2014


Suis pas un politique qui vous parle de morale
Encore moins anarchiste, ni révolutionnaire,
Suis un Français chrétien, un citoyen banal
Qui s'intéresse au monde et à ses visionnaires !.



La Grèce, ses îles et Chypre ne sont-ils pas le petit paradis de nos élites politiques françaises de gauche comme de droite ?. La Grèce n'aurait jamais du rentrer dans la zone euro ...!. Ces tricheurs de la BCE, ex Goldman Sach's et la Commision européenne sont les responsables de cette débâcle financière. Le Pasok et les anciens du régime dictatorial des colonels se partagent toujours le pouvoir. La Grèce a toujours été sous influence des familles Papandhréou et Karamanlis. Le parlement européen et la Commission ont fait l'étalage de toute leur incompétence et leur complicité en ayant poussé les grecs au chaos. Quand on sait que la population ne payait pas d'impôts, c'était les américains qui leur assuraient les fonds de roulements jusqu'à ce que la Communauté européenne en prenne le relais. Un petit pays qui ne possède aucun cadastre !. La radio et la télé publique appartiennent à une caste disposant d'énormes privilèges pendant que la population est matraquée économiquement et financièrement. On peut crier au scandale mais il faut connaître les véritables causes qui ont poussé le gouvernement grec à employer cette méthode radicale, la suppression des antennes publiques de diffusion de la TV !. Samedi 28 février 2015
 




« On peut être populaire au sens noble du terme »

Un journaliste angevin qui conclut son article :
« On peut être populaire au sens noble du terme »
Vous autres, populistes, vous en êtes bien la cible
De médias assistés, sensibles de l'épiderme.

Vous êtes interviewé, on vous pose une question
Concernant l'entreprise ou autres faits divers.
Trouver la bonne personne qui a une opinion
Que l'on veut diffuser, ça s'appelle l'arbitraire.

Mettre les pieds dans l'plat en verre, en céramique,
Sur Europe, la radio qui en fait des éclats.
Pas des éclats de vers mais des éclats de rire,
La bande à Lahouna, elle amuse le public.

A ma grande surprise, une approche divergente
Du bashing médiatique contre une répudiée
Lynchée par des médias aux critiques affligeantes,
Et par des politiques qui se sentent concernés !..

Sur la TV Grand 8, jugement pondéré,
Avis controversés de femmes très avisées.
Merci pour ce moment, pour cette sincérité,
Ces dames de cette TV méritent d'être écoutées.

« Emile » réconcilie la Culture, la Nature,
Roman pédagogique de Jean-Jacques Rousseau,
Contre l'aliénation, il s'inquiète du futur.
Son ouvrage fut brûlé, ressucite de nouveau.

Les femmes rabaissées dans son Contrat Social,
Aujourd'hui ce n'est plus un problème récurrent,
Si elles ne dénoncent pas cette ruse infernale
De puissants gouvernants, infâmes soupirants !.

Alain Février, zen-fiatlux.blogspot.
Le mardi 25 novembre 2014.

mardi 21 juillet 2015

Ce mardi, L'arquebusier absent au débat d'Europe 1...L'Élysée, Nicolas, recherchent un sixième sens !.


Un climat exécrable au sommet des consciences,
Le rêve paradisiaque d'un paradis terrestre,
François et Nicolas rivalisent d'éloquence.
Ce monde démoniaque va les envoyer paître !.

L'arquebusier absent au débat d'Europe 1,
Son ARC privé de flèches, motif de l'absence,
Ou acte d'inconscience de la part d'un pantin ?,
L'Élysée, Nicolas, recherchent un sixième sens !.

Les peuples policés manquent du nécessaire,
Le Discours de Jean-Jacques, ce révolutionnaire,
L'état de la nature n'exclue pas la misère.
La vie en société serait-elle suicidaire ?.

Magazine de l'extrême, sauvegarde de la nature,
En scooter des neiges, ce roi de l'aventure,
Kamikaze à ses heures, aurait le coup d'œil sûr,
Conseiller de François, vous savez, ça rassure !.

Théorie du BIG-BANG, les atomes d'oxygène,
L'ozone se décompose, ce climat anxiogène,
Pollueur de l'atmosphère, modifierait les gênes,
Destin du genre humain, finir comme Démosthène ?.

Tous ces gens cultivés, brillants de connaissances,
Sont-ils si déprimés par toutes ces outrances
Qui n'auraient qu'un motif, France de la décadence,
Un débat d'inconscients au sommet des consciences ?.

Alain Février, mardi 21 juillet 2015

Ma petite nouvelle à tous nos beaux esprits

Montesquieu se moquait souvent des « nouvellistes »
Rassemblés aux Tuileries et au courant de tout !.
A l'âge de sa sagesse, Voltaire, le moraliste,
Il savoure la vie, répugne le mauvais goût.
Son secret du bonheur, dans l'Épître à Horace,
Poème philosophique en vers et bien en place :


dimanche 19 juillet 2015

" Depuis ces derniers jours ma vie se complique !"Remerciements à tous les lecteurs de ces blogs.



« Bonne lecture de cette retransmission d'humour – humeur. »

" Depuis ces derniers jours ma vie se complique !

Je remercie tous mes amis qui osent encore me fréquenter malgré tous mes défauts...

Je suis né blanc, ce qui fait de moi un raciste.

Je ne vote pas à gauche, ce qui fait de moi un fasciste.

Je suis hétéro, ce qui fait de moi un homophobe.

Je suis de confession chrétienne, ce qui fait de moi un chien d'infidèle.

J'ai plus de 60 ans et je suis retraité, ce qui fait de moi un vieux con.

Je réfléchis, sans avaler tout ce que la presse me dicte, ce qui fait de moi un réactionnaire.

Je tiens à mon identité et à ma culture, ce qui fait de moi un xénophobe.

J'aimerais vivre en sécurité et voir les délinquants en prison, ce qui fait de moi un gestapiste.

Je pense que chacun doit être récompensé en fonction de son mérite, ce qui fait de moi un antisocial.

J'ai été éduqué sévèrement et j’en suis reconnaissant à mes parents, ce qui fait de moi un bourreau d'enfants opposé à leur épanouissement.

J'estime que la défense de mon pays est l’'affaire de tous les citoyens, ce qui fait de moi un militariste.


Voilà un bref aperçu de ma réputation !"

Ce qu'en disait Jacques Delors :

«..Autant dire que l’Euro n’a pas été créé pour servir les Etats européens, mais bien l’unification forcée de l’Union européenne. Et maintenant que l’Euro connaît ses premières difficultés, il faudrait selon Jacques Delors, sacrifier les Etats et le peu d’autonomie qui leur reste pour sauver l’Euro. Si la monnaie a plus d’importance que l’Etat, autant adorer le veau d’or !... »

Élever un débat sans braver l'interdit,
C'est sauter un obstacle, oubliant sa monture.
Entre blessures physiques et pratique du non-dit
Personne n'en sort guérie de ses vilaines fractures.

Les Eurosceptiques sont très majoritaires. Les pro-européens n'ont plus d'arguments plausibles pour les rassurer !


samedi 18 juillet 2015

Conseil Municipal du 17 Juillet 2015 à ANGERS 18 h... + le quart d'heure angevin !


Pilotage Mutualisé des Politiques Publiques - Pilotage de la Politique : Direction Général :

" Rapporteur : Roselyne BIENVENU


Transformation de la Communauté d'Agglomération Angers Loire Métropole en Communauté Urbaine - Transferts et modifications de compétences (DEL-2015-320) ".

Conseil Municipal, le dernier de l'été,
Vendredi de juillet a marqué l'assemblée !.
Quelques sièges vacants, alib,i les vacances,
Compétences attribuées selon la préséance,
Réforme territoriale occupe la première heure.
Des ronds et des fromages alimentent les écrans
Avec un brin d'humour, des formules à l'encan,
La machine à laver a repris des couleurs,
Programmée laine, coton, ce n'est pas un malheur.
Réflexions sur MAPTAM, côté cupidité,
Les élus, unanimes, sur volet financier,
Tous votent à main levée cette manne espérée,
Trois million huit cent mille avant fin de l'année.
C'est le sens de l'histoire dit la Majorité,
Urgences communautaire pour la minorité !.

Cigales et cigalons ont envahi Angers !.
Biopole, usine Thomson pour la minorité,
Listes non exhaustives, Terra Botanica,
Dettes départementales, pour la majorité.
Gauche et droite confondues font-elles leur cinéma
Après avoir plumé leurs électeurs fauchés ?.

Dix-neuf heures bien tassé, reste cent-quinze dossiers,
Sodemel est visée, il fallait être là,
N'étant plus dans la salle, j'éviterais d'en parler.
La rentrée sera chaude, on en reparlera !.

Alain Février, samedi 18 juillet 2015

Dernière campagne municipale au Quai entre Béatse à G et Béchu à D

Le drame agricole français sera l'étincelle qui va faire exploser l'Europe des nantis et des voleurs !. Mensonges, corruption, dopage.....des rumeurs infondées ou suspicion légitime, c'est devenu un leitmotiv dans notre société médiatisée à outrance et, ce, dans tous les domaines, politique, sociétal et sportif. Une société, qui est victime d'un manque de confiance absolu, devient invivable !.